♪ Les Pianistes







----------Sylvie Stéphanidès----------







Après des études pianistiques au CNR de Rennes sous la direction de Jean Léon Cohen, élève de Vlado Perlemuter, Sylvie Stéphanidès se perfectionne à Paris auprès d’Yvonne Loriod et de Pierre Réach. Elle reçoit également les précieux conseils de Pierre Barbizet.

Jeune pianiste instinctive et passionnée, c’est au sein de la classe de chant et d’art lyrique du CNR de Nantes qu’elle exerce l’art de l’accompagnement auprès des chanteurs mais aussi auprès des instrumentistes.

Toujours en quête de nouvelles compétences, elle décide d’orienter sa carrière vers l’enseignement du piano. C’est auprès de Pierre Froment, élève tant apprécié d’Alfred Cortot, qu’elle perfectionne sa pédagogie et obtient le certificat d’aptitude à l’enseignement du piano en 1988 et devient alors professeur d’enseignement artistique pendant plus de vingt ans, au conservatoire de Saint Nazaire d’abord, à celui de la Roche-Sur-Yon ensuite et au CNR d’Angers en dernier lieu.

En parallèle de sa carrière d’enseignante au conservatoire, Sylvie Stéphanidès se produit régulièrement en formation de chambre et particulièrement en sonate. Avec Ruxandra Serban (violoncelle solo à l’ONPL) elle explore les sonates de Beethoven, de Brahms et de Prokofiev. Avec les flûtes de Marie-Claire Corselis et de Georges Lambert (flûte solo de l’ONPL) la musique française de Debussy, Roussel, Franck, mais aussi Prokofiev, Martinu, Mozart et Bach.


Passionnée par la pédagogie différenciée, elle a choisi depuis quelques années de consacrer son enseignement aux enfants précoces et aux enfants Dys.










Si c’est le piano qui a engendré sa réflexion pédagogique, c’est aussi par l’exercice d’une pédagogie originale dédiée à la différence qu’elle a retrouvé le chemin du public.

Elle a ainsi renoué avec le piano solo en récital. Elle a ainsi renoué avec le piano solo en récital, concerts et festivals. 

Elle a créé à l’Université Permanente de Nantes un cours original de Concert-Analyse où elle présente au public des séances mêlant piano, poésie, peinture, littérature.

Exerçant à Nantes, la Vendée est depuis toujours sa terre d’adoption où elle se ressource et puise son inspiration. Elle y donne régulièrement des concerts privés et publiques.




www.sylviestephanides.com







------DUO ARSENIAN-ALAIRE----



En janvier 1995, les deux pianistes nantais Sophie ARSENIAN et Philippe ALAIRE décident de s’associer et de travailler en duo.


Leur projet artistique est double : explorer tous azimuts l’immense répertoire du piano (en particulier à quatre mains) tout en cherchant à acquérir, à travers le développement de leur complicité musicale, une véritable identité de groupe.

Le duo, depuis sa création, multiplie les expériences et développe une importante activité de concerts : très attaché à la vie culturelle de sa région, il en est un acteur incontournable, mais se produit également dans toute la France (Strasbourg, Toulouse, Paris, Tours, Angoulême, Lorient, Montpellier, Cherbourg, etc...) et à l’étranger (Allemagne, Belgique, Arménie...)

La profonde originalité de ce duo tient dans le travail de recherche effectué par ses deux protagonistes, à la découverte de répertoires peu explorés, ainsi que dans la réflexion constante qu’ils mènent  sur la forme donnée à leurs concerts.

Ainsi, les ballets de Stravinsky et plus généralement la musique russe, de Rachmaninov à Denissov, l’intégrale des sonates pour piano à 4 mains de Mozart, la musique française de Satie, Debussy et Ravel, font partie du répertoire qu’ils visitent régulièrement. Leur découverte en 2004 des richesses de la musique arménienne leur ouvre un champ d’exploration nouveau et extraordinaire. Leur volonté de diffuser les beautés de cette musique, souvent inédite en occident, leur lien constant avec des musiciens arméniens, leur collaboration avec le doudoukiste Araïk Bartikian et le grand compositeur Vahram Babayan, élève de Chostakovitch, enrichissent leur travail d’une dimension supplémentaire...




Une des grandes forces du duo tient également dans le rapport d’intimité qu’il installe avec ses auditeurs : par leur prise de parole simple et directe, la construction des programmes qu’ils proposent, l’association avec d’autres formes d’expression artistique (peinture, littérature...), le développement de concerts à domicile, la mise en valeur de la musique par l’éclairage, les deux musiciens savent établir une  proximité suscitant attention, concentration et implication de leur public.

Associée à leur haute exigence pianistique et artistique, cette qualité de communication fait de chacune de leurs prestations un moment privilégié d’échange à travers la musique...  
Leur participation à la Folle Journée de Nantes en 2012 et 2013 marque une étape importante dans la reconnaissance de leur travail.
Le duo a enregistré 4 CD, dont le dernier, "Notes d'Arménie", est paru en 2010 chez Coriolan, ainsi qu’un DVD sur « Pétrouchka » de Stravinsky










----------Olivier Korber----------







Économiste de formation et exerçant actuellement la profession de stratégiste des marchés financiers, Olivier Korber poursuit en parallèle une brillante carrière de pianiste concertiste. 

Décrochant en 2003 son Prix de piano au CRR de Paris, dans la classe de Billy Eidi, il devient la même année lauréat du Centre international Nadia et Lili Boulanger ;. entre-temps lauréat du Concours Steinway Jeunes Talents, il reçoit les conseils de France Clidat et Vanessa Wagner, et suit désormais l’enseignement très prisé de Rena Shereshevskaya. 
Recherchant lui-même la transmission de ce qui le passionne, il est par ailleurs responsable depuis 2008 d’un cours de finance à l’Université Paris Dauphine.

Sa carrière prend un tournant décisif en 2016 lorsqu’il remporte le Premier Prix, le Prix de la presse et le Prix du public du 27ème Concours International des Grands Amateurs de Piano à Paris, qui le voit interpréter en finale les redoutables Études opus 25 de Chopin.






 Encouragé par Francois-René Duchâble, il enregistre un premier album intitulé “Double Jeu” et comprenant les Mazurkas opus 59, la Barcarolle, la Polonaise-Fantaisie et les Études opus 25 de Chopin, paru en février 2018 sous le label 1001 Notes.








Doté d’une profonde sensibilité et entretenant un rapport fort avec le public, Olivier Korber s’est produit entre autres à la Bibliothèque Polonaise de Paris, à la Bibliothèque de l’Ordre des avocats de Paris, au Reid Hall de l’Université de Columbia, au Musée Delacroix, au Studio 104 de Radio France, au Théâtre de l’Athénée, au Festival de Louviers, au Festival 1001 Notes, au Festival Chopin de Nohant, à la Folle Journée de Nantes en février 2017 et au Centre de Musique de Chambre de Paris en mars 2017et a récemment fait ses débuts avec orchestre dans le concerto n°3 de Rachmaninoff.




https://olivierkorber.com









----------Irakly Avaliani----------









Irakly AVALIANI est né à Tbilissi (Géorgie), dans une vieille famille géorgienne. Il commence ses études musicales avec Mme TCHERNIAVSKAÏA à l’École Supérieure de Musique à Tbilissi et donne son premier concert à l’âge de 9 ans. Il poursuit ses études à Moscou, dans la classe du Maître VLASSENKO au Conservatoire TCHAÏKOVSKY où il remporte brillamment les plus hautes récompenses.

Il commence sa carrière à l’époque où, en raison de la situation politique, il était très difficile aux artistes soviétiques de s’exprimer, de même que d’être autorisé à sortir du pays. Il décide de retourner en Géorgie pour se perfectionner auprès d’Ethéry DJAKELI – 1er Prix du CNSM de Paris et du Conservatoire Royal de Bruxelles, élève de Lazare LEVY et d’Eduardo DEL PUEYO.

C’est Ethéry DJAKELI qui initie Irakly AVALIANI à l’enseignement de Marie JAËLL et qui, pendant cinq ans, reconstruit entièrement sa technique pianistique. Désormais, il fait partie des très rares privilégiés, avec Albert SCHWEITZER, Dinu LIPATTI et Eduardo DEL PUEYO, à explorer cette voie. Il traduira d’ailleurs deux livres de Marie JAËLL en russe et en géorgien.

Ensuite, en qualité de soliste de l’Agence Nationale de concerts de Moscou « FILARMONIA », Irakly AVALIANI sillonne toutes les Républiques de l’ex-URSS de Riga à Vladivostok, du Caucase à l'Asie centrale, et de Moscou à Saint-Pétersbourg. 












Chaque année, il donne plus de 200 récitals, concerts avec orchestres et de musique de chambre. Son répertoire très large lui permet d’aborder tous les styles pianistiques, de SCARLATTI à SCRIABINE, du romantisme à la musique contemporaine. Ses transcriptions – en particulier de LISZT et de KREISLER - d’une extrême difficulté pianistique, renforcent sa réputation de musicien d’une qualité exceptionnelle.

En 1989, la perestroïka permet à Irakly AVALIANI de s’installer à Paris. Il obtient la nationalité française en 1992. Son premier récital au Théâtre des Champs Élysées en 1995 lui a valu des éloges unanimes. Malgré ce succès, il réduit le nombre de ses concerts et se consacre à l'enregistrement.

Chaque son disque représente une immersion absolue dans l'univers du compositeur choisi et dévoile les richesses insoupçonnées des œuvres interprétées. Son enregistrement des Trios de BRAHMS a été sélectionné par le « Reader’s Digest » - aux côtés notamment de Carlo Maria GIULINI, Aafje HEYNIS, Janos STARKER, Wolfgang SAWALLICH, et de l’Orchestre Symphonique de Vienne – dans un coffret dédié à Johannes BRAHMS.
La carrière discographique d’Irakly AVALIANI, très largement récompensée par la presse musicale, est soutenue depuis l'an 2000 par le Mécénat Groupe BALAS.













----------Jean Dubé----------







Jean DUBÉ, né en décembre 1981, internationalement reconnu comme l'un des plus importants jeunes pianistes de notre époque, est apprécié pour sa musicalité et sa puissance. 
« Il peut tout jouer avec une absolue compréhension, sans parler de sa technique pianistique phénoménale » (Normunds Šnē, chef d’orchestre directeur de l’Orchestre National de Riga, Lettonie, 2003)

Il se produit dans le monde depuis l'âge de 4 ans et gagne son piano Steinway à 9 ans lors du concours national "Jeunes Prodiges Mozart à Paris". 
La même année, il joue en soliste à la Maison de la Radio avec l’orchestre philharmonique de Radio France, en direct sur France Musique.

 Sa discographie comprend déjà une trentaine d'enregistrements dont une vingtaine de CD, en particulier chez Syrius et Naxos et plusieurs DVD de concertos pour la télévision française et d'autres radios et télévisions étrangères. 

Très à l’aise dans tous les répertoires, dont celui pour main gauche seule, il est l'un des rares pianistes au monde capables de jouer le concerto pour piano de Ligeti et de donner en un seul récital les "Vingt Regards sur l'Enfant Jésus" de Messiaen. 

 Il se plait à associer d’autres arts à la musique (peinture, sculpture, cinéma, littérature) et à donner des récitals à thème (Les cloches, les oiseaux, l’amour, la danse, les eaux et les jardins …) 

Son interprétation de la Turangalîlâ s’est distinguée comme meilleur spectacle de l’année en 2000 à Riga et celle de la 2e rhapsodie hongroise de Liszt a obtenu en 2002 la plus rapide rediffusion de l’histoire de Radio Chicago ( poste WFMT ).








Premier Prix du Conservatoire National Supérieur de Paris à 14 ans chez Jacques Rouvier, il a étudié avec Jacqueline Robin, Catherine Collard ,Francoise Chaffiaud et suivi les cours de John O'Conor à Dublin.

 Vainqueur du Concours Européen de piano Ouistreham Riva 2009, qui lui a aussi décerné le Prix de l'Association Chopin à Nohant, il a aussi remporté le Premier Grand Prix à l'unanimité et le Prix du Public du Concours Franz Liszt d'Utrecht 2002 ainsi que d'autres concours internationaux (Francis Poulenc, Bucarest, Messiaen, Bourse Yvonne Lefébure Orléans XXe Siècle). 
Invité comme membre du jury de concours internationaux (Pinerolo 2004, Poulenc 2008, Chang Chun 2009).

Il donne aussi des master classes (Finlande, Hongrie, Pays-Bas, Ecuador, Ethiopie, Afrique du Sud, Chine, Malte…). 
Il joue sur tous les continents en soliste, en formations de musique de chambre et avec de nombreux grands orchestres.

Il vient d enregistrer la Sonate de Liszt  ainsi qu'un album dédié aux amérindiens des USA chez Syrius.