LES PIANOS DE L’ÉTÉ

Festival de piano en Vendée

 5ème édition

 Accédez à la BILLETTERIE 



DIMANCHE 18 JUILLET 2021

























Au Logis De Chaligny…







Il est un lieu en Vendée où la nature, bois et rivière, couve logis et jardins à l’abri du monde.
Réminiscence réveillée et restaurée intacte d’une « maison des champs » et de ses jardins du 17ème siècle, minéral et végétal y composent une subtile harmonie.




S’y promener c’est s’y perdre… et s’y retrouver, dans les perspectives de l’architecture et des jardins, dans les formes et les couleurs, dans les sons et les parfums.






C’est là que le 18 juillet 

« le son se mêlera à la lumière »

 de l’été !








  
                 





L'association des Amis De Chaligny soutient le

Festival Les Pianos De L'été


 Accédez à la BILLETTERIE 



 Shiho Narushima, Irakly Avaliani, 

Jean Dubé, Sylvie Stéphanidès



Quatre merveilleux pianistes feront sonner la musique de Bach à Debussy et vous feront entendre un piano coloré de palettes variées, très personnelles, virtuoses, enlevées, profondes, sensibles...



Huit concerts seront donnés au même moment dans la grange et dans le salon à 11h, 14h, 15h30, 17h.


Un concert de clôture aura lieu dans la grange à 18h30 et réunira nos cinq pianistes pour des 2 mains, 4 mains, 6 mains et 8 mains! 

Une grande fête du piano!






















 Dans l’intimité du grand salon (70 places) où la proximité de l’instrument et de l’interprète vous fera entrer sans barrière dans l'émotion.























 Dans la grange (230 places), toute de pierre et de bois, où la vibration qui s’amplifie mêlera espace et public.






En attendant le 18 juillet...








 
Sylvie Stéphanidès 












Shiho Narushima 










Jean DUBÉ








Irakly Avaliani 






Visite des Jardins Remarquables










Pique-Nique 


  




Pour vous ressourcer et goûter aux plaisirs de l’été venez avec votre pique-nique, midi et soir, profiter de l’ombrage de la pergola couverte de rosiers, de clématites et de vignes, ou des bancs de pierre au bout des allées de marronniers…